Donald Trump, meilleur allié d’Hillary Clinton ?

Donald Trump, l’excentrique milliardaire, est l’improbable leader des sondages pour la primaire qui désignera le candidat républicain à l’élection présidentielle américaine de 2016. Sortie renforcé du premier débat entre les prétendants à l’investiture, celui-ci a refusé de s’engager à ne pas se présenter comme indépendant en cas d’échec, s’attirant ainsi les reproches de son camp.

Pourquoi donc le richissime homme d’affaires pénaliserait-il ainsi son parti ? Une interrogation à laquelle un regard sur les relations entre Donald Trump et Hillary Clinton apporte quelques éléments.

Ainsi, Trump a financé à plusieurs reprises les campagnes électorales d’Hillary Clinton au poste de sénateur et à la primaire démocrate de 2008. Il s’est aussi montré particulièrement généreux envers la Clinton Foundation, une ONG fondée et gérée par la famille Clinton dont l’administration a donné lieu à différents scandales, et à laquelle il a donné 100 000 dollars. Interrogé à ce sujet lors du débat, Donald Trump a répondu qu’il finançait beaucoup de politiciens dans le but d’obtenir des faveurs de leur part en contrepartie. De plus, le couple Clinton faisait partie de la liste des invités lors du troisième mariage de Trump en 2005. Enfin comme l’a rapporté le Washington Post, Bill Clinton et Donald Trump ont eu une discussion téléphonique peu après qu’Hillary Clinton ait déclaré sa candidature et juste avant que Trump ne fasse de même.

trump_clinton

Mais que pourrait donc faire concrètement Donald Trump pour aider Hillary Clinton en vue de la présidentielle de 2016 ? Laisser trainer dans le temps le processus de désignation du candidat républicain et la guerre interne que cela induit, alors que la candidate démocrate est sans opposant réel. Offenser par son discours les différentes minorités ethniques qui se tourneraient davantage vers l’ex-Secrétaire d’Etat, comme il l’a déjà fait avec les Hispaniques. Le cerise sur le gâteau étant qu’il se présente comme candidat indépendant comme il l’a laissé entendre lors du débat, éparpillant de fait les votes républicains.

Quoi qu’il en soit, l’antipathie que Donald Trump suscite dans son propre camp travaille en sa faveur. Au centre de l’attention, cela augmente son temps de parole. Il a ainsi largement été le candidat le plus bavard lors du débat républicain, parlant même deux fois plus que d’autres candidats moins exposés médiatiquement.

images

Le grand gagnant du débat n’est cependant personne d’autre qu’Hillary Clinton, car si Trump sabote son propre camp ,volontairement ou non, la finalité est qu’il n’a absolument aucune chance de l’emporter face à l’ancienne First Lady.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s